Le Charron
Fabricant de chars, charrettes, tombereaux, brouettes, et autres moyens de transport. Le charron fait partie de ces professions qui occupaient une place importante au village en raison de son activité très diverse et de son champ d'action. En effet, le charron répondait à une demande très variée. Il fabriquait à la demande tout type de transport. Entre 1869 et 1895, il fut demandé au charron Eugène PETITFILS de fabriquer : une voiture à bourrique, une boutique avec les tiroirs et accessoires pour aller en ville, des roues de tilbury, un camion pour un brasseur, des palonniers pour plusieurs chevaux, mais aussi des brouettes, des beurrières, des roues, des sceaux, une planteuse pour les betteraves….un râtelier pour les moutons. Il lui était aussi demandé parfois de faire un cercueil. Il était appelé aussi pour réparer le fond des seaux, l'échelette d'une charrette, des beurrières, des fouines américaines, aménager une poulie sur une beurrière, réparer la roue du moulin, remettre des dents à une herse, réparer les roues de la petite voiture à fuseau du chaudronnier sans oublier de remettre une planche de garde-crottes…. Il effectuait aussi des travaux pour la ménagère et sa maison : fabriquer une boîte à laver, des outils de jardin, un crochet pour faire des fagots, faire un cadre pour un soupirail, un seuil de porte, réparer une armoire, une porte ou une fenêtre, réparer un pied d'un berceau, un guéridon, une volette pour faire sécher les fromages, réparer un tonneau à lessive… Le charron PETITFILS était un homme qui savait tout faire et réparer. Ses compétences, son savoir faire, devaient être appréciés de tous. Il était demandé par les cultivateurs, les deux moulins du village, le boucher, le boulanger, le maréchal ferrant, des brasseurs, des charpentiers, des marchands, des chaudronniers… Il intervenait à la demande sur les villages voisins mais aussi Charleville, Renwez, Murtin, Charoué… Quelques charrons du village : Robert PARIS était charron au village en 1701. Pierre PARIS était dit laboureur mais aussi charron en 1743. La famille DUBOIS exerçait cette profession : Martin DUBOIS était charron entre 1815 et 1849 à Haudrecy. Il travaillait avec ses fils Jean François Constant DUBOIS et Théophile. Ce dernier avait choisi de se diversifier en développant une activité d'aubergiste avec son épouse Marie Jeanne Désirée HULOT. En 1869, Eugène PETITFILS exerçait cette profession. Son fils Jean Baptiste Henri prit la même voie. En 1909, il y avait encore un charron au village. Voici un extrait du vocabulaire utilisé par le charron PETITFILS : le palonnier pour deux chevaux, une limonière à un tombereau, un caignon ou quaignon à une charrue un déourdoir à une charrue des écoulettes à une herse, des queues à une charrue, un gîte de charrette, un gîte de brouette, un soupiau à une charrue, un étotiot, une roue pointue, une péronne, une queue de mécanique, un bois de mécanique, une haie à charrue, des harmonts, des fuseaux, déferrer et re-ferrer une charrette, une ridelle, une brouette à civière, une rouelle de charrue, un patin de mécanique à une charrette, un roule pour la boucherie, un gambion pour tuer des vaches, un tombereau avec des hosses, une chambrière à la charrette, une crêpe pour les moutons, une maquette à une charrue, un limon de charrette, remettre un tour de jante à une roue, frettage des moyeux, un tour de jante et un tour de raie à une rouelle, les ferments, un brancard au tombereau, une épée, un timon à un chariot.
[./haudrecypag.html]
[./contactspag.html]
[./l_eglisepag.html]
[./le_chateaupag.html]
[./les_differents_mairespag.html]
[./la_populationpag.html]
[./villagepag.html]
[./anciennespag.html]
[./les_lieux_ditspag.html]
[./la_passion_des_chevauxpag.html]
[./la_fabriquepag.html]
[./un_pays_d_eaux__reservoir_naturelpag.html]
[./le_lavoirpag.html]
[./le_moulin_banalpag.html]
[./photos_de_classepag.html]
[./le_moulin_a_couleurspag.html]
[./la_maison_hussonpag.html]
[./la_prairiepag.html]
[./le_relieurpag.html]
[./le_bergerpag.html]
[./le_patre_communalpag.html]
[./le_charronpag.html]
[./l_aubergistepag.html]
[./le_ferronnierpag.html]
[./le_meunierpag.html]
[./le_manouvrierpag.html]
[./le_sabotierpag.html]
[./le_laboureurpag.html]
[./le_tabletierpag.html]
[./le_tisserandpag.html]
[./les_metiers_du_moulinpag.html]
[./l_autre_regardpag.html]
[./la_vignepag.html]
[./la_demoiselle_de_la_cotepag.html]
[./enigme_2010pag.html]
[./enigme_2011pag.html]
[./telethonpag.html]
[./saint_nicolaspag.html]
[./saint_nicolas_2011pag.html]
[./saint_nicolas_2012pag.html]
[./foret_de_corentinpag.html]
[http://angecoco08.skyrock.com/]
[./la_fete_des_voisins_2010pag.html]
[./repas_des_seniors_2010pag.html]
[./conference_de_jacques_lambertpag.html]
[./course_cycliste_2009pag.html]
[./course_cycliste_2011pag.html]
[./course_cycliste_2012pag.html]
[./a_la_rencontre_des_fossilespag.html]
[./carte_geologique_des_ardennespag.html]
[./etat_civilpag.html]
[./genealogie_de_la_famille_d_arras_d_haudrecypag.html]
[./carte_postal_1912pag.html]
[Web Creator] [LMSOFT]